7 août 2019 Jean-Luc Doumont

Nexus Innovations s’intéresse au modèle harmocratique

Depuis plusieurs semaines, la firme de génie logiciel, Nexus Innovations de Montréal, s’intéresse grandement à l’implantation de l’harmocratie au sein de l’entreprise. Profitant de sa venue au Saguenay–Lac-Saint-Jean, Claudia Lépine, responsable talent et culture, a demandé pour rencontrer France Lavoie afin de discuter de ce mode de management.

L’entreprise montréalaise, qui a doublé son nombre d’employés depuis les derniers mois, souhaite une gestion par les cercles. En effet, la direction souhaite un organigramme horizontal, de ce fait plus hiérarchique, où chaque employé pour développer sa pleine compétence au sein de l’organisation.

« Il ne faut pas lâcher son leadership. Si on laisse son pouvoir, on laisse le pouvoir de consulter nos personnes. Il faut une structure flexible avec une certaine rigueur », a commenté France Lavoie, directrice générale et vice-présidente de DEVICOM.

Pour sa part, Claudia Lépine a mentionné que l’harmocratie va permettre de mieux communiquer encore entre les collègues, et ce, dans un développement personnel : « Il y a eu des interrogations de certaines personnes, ils ont peur d’un chaos. Nous avons mis en place plusieurs cercles et nos piliers agissent comme des agents de communications ».

Durant la discussion, les processus d’affaires ont été abordés. À cet effet, France Lavoie a expliqué que DEVICOM aura 22 processus d’affaires où chacun se travaillera en cercle pour mettre en place une philosophie complète de l’entreprise.

« Un leader négatif restera un leader négatif. J’ai deux mots qui dictent l’harmocratie, ce sont bienveillance et compassion », a conclu France Lavoie.

Claudia Lépine souhaite que plusieurs entreprises à travers le Québec prennent exemple sur DEVICOM qui a implanté l’harmocratie comme culture d’entreprise.

Sur la photo : France Lavoie, DG et VP et DEVICOM et Claudia Lépine, responsable talent et culture chez Nexus Innovations en compagnie de son fils, Luka. (Photo : Jean-Luc Doumont)

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *